• Qu’est-ce qu’une bonne vie ?

    Qu’est-ce qu’une bonne vie ? Comment définir le bonheur, le succès, ou le plaisir? Comment doit-on se comporter avec les autres ? Comment faire face aux revers de l’existence ? 

     Utilisez votre raison pour examiner la vie. Etre humain consiste à penser, apprendre, et explorer le monde, pour découvrir de nouvelles sources de plaisir spirituel et matériel.

    Ne vous souciez que des choses que vous contrôlez. N’essayez pas de contrôler l’incontrôlable. Nous ne pouvons pas contrôler tout ce qui se passe dans nos existences, mais nous pouvons contrôler la façon dont nous y réagissons et notre capacité à nous sentir heureux et épanoui en dépend.

    Chérissez l’amitié. L’amitié ne peut pas s’acheter au marché, mais elle doit avoir été nourrie et protégée au sein de relations basées sur la confiance et l’amitié. La richesse, le statut ou le pouvoir ne peuvent compenser les lacunes d’une vie dépourvue de liens d’amitié authentiques.

    Recherchez les vrais plaisirs et la simplicité. Tout homme recherche le plaisir, mais les plaisirs n’ont pas tous la même valeur. Certains sont «cinétiques» (émanant du mouvement et du manque), superficiels et éphémères tandis que d’autres ‘catastématiques’ (émanant du repos du corps et de la pensée) sont profonds, durables et permanents.

    Maîtrisez-vous et ne vous leurrez pas. La liberté personnelle est souvent associée à la liberté politique, à la capacité d’exercer des droits. Mais la liberté comprend aussi la liberté intérieure, celle qui rend capable de se soustraire aux forces spirituelles et psychologiques qui entravent la confiance en soi et l’autonomie. L’humain a une capacité infinie à s’illusionner et à croire ce qui est utile et commode, aux dépends de la vérité et de la réalité. La vie ne peut être satisfaisante que lorsque l’on décide de cesser de se mentir.

    Evitez les excès et menez une vie harmonieuse et équilibrée. Même les bonnes choses, lorsqu’elles sont recherchées sans modération, peuvent devenir une source de peine et de misère.

    Soyez responsable et honnête avec vous-même. Nous pouvons être tentés de rejeter la responsabilité de nos fautes, et de blâmer des circonstances « hors de notre contrôle ». Mais ce penchant pour les excuses a des conséquences négatives, et nous met en risque de corrompre ce qui fait de nous des êtres humains. Apprenez à vous connaître et à prendre la responsabilité de vos propres actions et pensées.

    Ne succombez pas à la folie de l’argent. L’argent est nécessaire mais il ne suffit pas pour mener une bonne vie, pour être heureux et pour vivre avec sagesse. La richesse a besoin de la sagesse pour être utilisée de façon rationnelle.

    Ne faites pas souffrir les autres. Faire du mal peut devenir une habitude dangereuse, une sorte de réflexe. Mais faire du mal aux autres fait deux victimes : celui qui subit la peine, et celui qui l’inflige.

    La gentillesse à l’égard des autres est souvent récompensée. Aider les autres apporte un sens de la satisfaction qui a deux bénéficiaires : le récipiendaire de l’aide, et celui qui la donne. La gentillesse a tendance à être retournée rapidement à ceux qui commettent des bonnes actions.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :